Huilesolive 95
07 03 2017

Le casse-tête des huiles

Huile
Alimentation
Santé
Omega3

Il y a plus de 60 ans que le docteur Kousmine avait lancé l’alerte sur la problématique des huiles raffinées. Internet n’existait pas à l’époque, les lobbys industriels étaient déjà bien en place et tournaient ses propos en dérision. Ils ont même dit qu’elle faisait partie d’une secte ! Si elle avait été vivante aujourd’hui, elle aurait sûrement des millions de signatures à sa pétition concernant le raffinage des huiles. Je me souviens du Professeur Joyeux, qui, lors d’un congrès devant des médecins, leur parlait de la découverte d’une nouvelle  vitamine : la vitamine F ! Les médecins présents à cette audience pensaient partir avec une prescription d’un nouveau médicament et quand ils apprirent que cette vitamine devait provenir de leur alimentation, ils furent très déçus.

Nous devons absolument consommer des huiles riches en acide oléique et en oméga 3. Même et surtout, si vous êtes au régime. Ce sont des graisses indispensables pour votre cerveau et votre santé.

Je me suis passionnée sur ce sujet, j’ai fait ma propre enquête. J’en ai parlé dans à peu près tous mes livres pour ceux que cela intéresse d’approfondir le sujet.


Ce que vous devez savoir


- Toutes les huiles raffinées sont à bannir

- Toutes les margarines sont à bannir

- Toutes les huiles chauffées sont à bannir (pépins de raisins, germe de blés, huiles de pépins en général).


Quelles sont les huiles pressées à froid en dessous de 40°


42° pour les graines est le seuil de transformation biochimique des acides gras. Même si on peut analyser qu’elles contiennent de l’acide oléique, alphalinolénique, gamma linoléique, ceux-ci sont biologiquement actifs dans la mesure où ils ne sont pas chauffés et qu’ils sont obtenus par pression à froid.

Pourtant, vous verrez indiqué sur les bouteilles d’huile de germe de blé, « obtenue par pression à froid ». C’est faux ! Je l’ai personnellement vérifié. Bien entendu les industriels savent contourner l’énoncé des lois. Il y a 30 ans je suis allée voir Monsieur Vigean, reconnu pour son intégrité et la qualité de ses huiles, car j’avais mis au point un mélange équilibré pour avoir en bonnes proportions les bons acides gras obtenus d’ huiles et de graines irréprochables. Le germe de blé m’intéressait car il est riche en vitamine E. Hélas nous avons fait plusieurs essais. Tout d’abord nous avons tenté de l’extraire à froid. Impossible ! Aucune huile ne sortait de l’extraction. On a donc chauffé à 40°, même résultat. On a dû chauffer à plus de 80° les graines. À partir de 100 kg de germe de blé on obtenait un seul litre d’huile qui avait mauvais goût. Il aurait donc fallu la désodoriser avec des processus chimiques… si vous ne me croyez pas faites vous-même votre enquête, mais vous verrez que vous aurez du mal à avoir des informations. Ce serait bien qu’Élise Lucet se penche sur la question…


Les huiles extraites en dessous de 40°


- l’huile d’olive

- l’huile de noix ( attention qu’ils ne grillent pas les noix avant extraction pour avoir plus de goût)

- l’huile de sésame

- l’huile de colza (personnellement, je ne l’aime pas. Surtout qu’elle est issue d’hybridation)

- l’ huile de carthame

- l’huile d’œillette

- l’huile de lin

- l’huile de bourrache

- l’huile d’amande douce

- l’huile de noisettes

- l’huile d’avocat

- l’huile de cameline

- l’huile d’argan ( ils chauffent souvent les graines avant extraction)

- l’huile de carthame (elle doit être pressée l’hiver car l’été la température d’extraction peut monter à plus de 40° du fait de la chaleur de l’usine)


Toutes les autres huiles sortent de l’extraction au-delà de 40°, comme l’huile de soja et autres. Bien entendu les huiles en bouteilles de plastiques jaunes sont toutes raffinées. Attention il faut absolument qu’il y ait indiqué la mention « huile vierge de première pression à froid » pour ce qui concerne l’huile d’olive, avec un taux d’acidité inférieur à 0,5. L’acidité démontre que l’industriel a mélangé plusieurs qualités d’olives et pas forcément les meilleures !


Ces huiles doivent impérativement être biologiques, car le mode d’extraction n’élimine pas les pesticides. C’est la raison pour laquelle les industriels de raffinerie vous préconisent les huiles raffinées, car les pesticides ont été éliminés, mais pas les résidus chimiques issus de leur extraction… cherchez l’erreur.


Ne cuisinez jamais une huile riche en acides gras poly insaturés.


En effet l’huile de tournesol, l’huile de carthame, l’huile de noix ne supportent pas la cuisson et fabriquent des substances toxiques lors du chauffage.


Si vous devez cuire une huile, l’huile d’olive et la graisse de coco supportent mieux la cuisson. Mais si vous cuisinez à la vapeur avec le Vitaliseur, vous avez compris que l’on fait toujours les sauces à part.


Soyez le cordon bleu de votre vie !


Marion Kaplan

 

Votre alimentation selon l’enseignement du docteur Kousmine, éditions j’ai lu chez Flammarion

Tumblrhd 238dcffbe74b63deea20964786f51259e43405c9cf5dfd0b1ed52cbf981b4c11Pinterest square edd4fedd3e079cfd6765dda04ff0bfa62789195b2c6534a31c7d949fc0e2ef5bFacebook square 2691a41c103a52e778e64208b2498dcf9c878e63fa60229bd121e33a168f3ec3Mail square 342a9b94755333d36b33ae1be9969abf0f56015f4e663ef4a88dcd5095a4ab39Print square 036eb7653b7ca8e5943fd2525f6f3dcc11d0d8576629c4f1d7d205c6459e43deFbcom square 85e28d7258e45ca7b0250aaaf513e345fbf290e79536fef75f8ca5309e9ad34c